"The future belongs to those who live in the now."

 

(lu dans le métro, Dubaï)

Actualités

 

Prochaine expo

Hall de la mairie - LE MANS

JANVIER - FEVRIER 2019....

 

 

LEDRU VOYAGE,  PEINT

lES EXPOS s'enchaînent sans JAMAIS être les mêmes, des moments pour échanger ses expériences et s'aérer mutuellement nos neurones....

 

VISITES (guidées) de l'atelier

23 rue Rode

33000 BORDEAUX

Sur rendez-vous

non stop

à des heures raisonnables !

AUTEUR

HISTOIRES D'EN BAS < JOURNAL INTIME +

Absurde par la racine

ET J'AI CRIE, CRIE...

 

Jésus-Christ crie parce qu'il eu a marre d'être le fils de Dieu

Bref, un fils à papa...

Ca lui donne du fil à retordre...

Qui est moi?

Qui est toi?

Si ce n'est pas moi, c'est donc ton frère.

Mais, Jésus-Christ n"a pas de fière.

Il fait quoi alors, Jésus-Christ?

il se fait trucider pour papa!

 

Il ressuscite, mais illico presto, on lui dit:

Il faut que tu retournes chez ton père"

Il y retourne,

il monte,

il monte,

il monte,

..................... et puis, fini. On en parle plus.

Le fils à la trappe,

le fil à la patte

"Et ta sœur?"

Non, c'est vraiment pas le moment de compliquer les choses.

LE MYSTERE DE LA CROIX

 

Non,

il n'a jamais été dit,

ni des fèves ni des dents

que la croix de Jésus-Christ ait été bouffée ou non aux termites.

 

Ce qui est dit partout

(sauf dans les très saints évangiles)

 c'est que l'Eglise la conserverait partout

 sous forme de reliques,

 disons, de détritus,

 de déjections, qui,

 avec la bénédiction du Saint-Paraclet

 deviendrait ainsi

 Veau d'or.

 

Descartes ne put que s'interroger:

La croix est de bois

La termite aime le bois

La croix est une relique

La termite aime la relique

 

La relique est devenue veau d'or

La termite aime l'or et le veau

(entre les deux, son cœur balance)

 

Une chose est sûre,

si la croix de Jésus a bel et bien été bouffée aux termites,

elle devait être légère, légère, légère...

 

Tant mieux, 

Jésus a ainsi bien moins souffert.

 Mais une fois là-haut, la croix aurait bien pu s' effondre

et Jésus tomber. ..

 

Et puis ça fait deux mille ans que l'on s'emmerde avec ces ragotages de bédouine

 

Si,

 

au lieu de toutes ces histoires de coqs qui chantent trois fois,

de pains qui se déguisent en poissons,

d'hébreux qui traversent la mer rouge par dessous,

alors que Jésus, il marche par dessus,

 

d'eau qui se change en vin

alors que la terre est bien assez sèche comme cela,

 

Si, au lieu de tous ces cancans,

 

le papa et le fiston avaient été bien tranquillement faire du pédalo sur le lac deTibériade,

 

on ne se poserait pas aujourd'hui toutes ces sottes de questions'

 

Moi, j'en ai rien à en cirer que Jésus ait fait un bisou à Judas

ou vIce versa

ou que les termites aiment mieux les pâtes que les lentilles ;

 

On a autre chose à foutre,

les poutres à traiter

et encore tout le bois à rentrer

 

NIETZSCHEENNE

 

Dieu n'est toujours pas mort.

Car il n'arrive pas à rire.

Il n'est pas à la noce de Cana tous les jours

Nom de Dieu

Rire de Dieu Rire de Nom

Non, mais? Vous vous foutez de ma gueule?

Dieu de Dieu et nom de nom: même combat et match nul.

Nul à lier, comme les fous

 

Fous du roi, Christ-roi

 

Le fils de Dieu

 

La boucle est bouclée

 

la bouche est

 

l’évier aussi bouché

 

Va falloir déboucher l’évier.

Dieu Grand Plombier, ce serait super

Ça servirait peut-être à quelque chose

Les Dieux Grand Horloger,

c'est râpé,on a déjà donné

Horloges, y a plus,

 

Y a montres à quartz.

 

Les dieux, style" Tu m'adores,

 

je te donnerai tous les paradis du monde":

 

Mon œil!

Dieu/Grand Plombier,

c'est le pied,

droit

 

car

 

quand on est tellement gauche...

 

Et la droite bat la gauche

 

La gauche rebat la droite

 

même combat et match nul

 

Nul à lier de nom de Dieu

 

Dieu n'est toujours pas mort

 

et il est déjà 5 heures

 

Et la marquise qui sort à cette heure-là

 

Elle arrivera peut être à le faire rire

 

Dieu est mort Il est mort de rire à en pleurer.

Jésus qui rit Jésus qui pleure.

Comme la vache qui pleure et qui rit

le clown

Le clown pleure parce que c'est un clown.

A en rire, à en pleurer.

A pleurer de rire

Ah, la vache..

 

Et puis elle fait ce qu'elle veut

et Dieu aussi.

 

ANGELIQUE

 

Le paradis est actuellement en proie à des luttes intestines sans bonsoir ni merci.

Les saints et les anges ne savent plus auquel se fier. Il est vrai que rien n'a jamaisété très bien défini.

6 jours pour faire le monde, oui.

Le septième, dodo, on se repose. OK.

Encore faut-il avoir terminé son boulot.

Dieu, dans son paradis,

tout-là-haut sur la montagne n'a pas été à la hauteur.

Le problème est très simple:

Les anges ont des ailes et les saints n'en n'ont point.

Soit.

Quoiqu'on en pense, il y a discrimination artificielle,

car les ailes, ça vous en donne.

Pas d'ailes le matin, pas d'ailes le soir: déboires.

Surtout quand on est amené à se déplacer beaucoup.

Saint Matthieu, lui, n"a pas de problèmes, il prend la voiture de service.

Mais, les autres !

Les saintes Gudule, Cunégonde, les saints Symphorien et ce Saints) Pierre des Corps (encore que lui avec le train, il a une réduction)...

A côté de cela, Messieurs et Mesdames les anges planent, passent le mur du son;

A l'aise.

Même Lucifer qui se les fait brûler à chaque fois qu'il rentre chez lui.

Même que les plus âgés, difficiles à déplacer se sont acoquinés avec Ryanair.

Epuisés, les équipages les chopent au vol.

Tout cela n'est pas très sain.

D'une part, les petits saints: pas de problèmes de recrutement. Succession

assurée.

Pas besoin d'avantages.

D'autre part, les anges, déjà que par ou contre nature, crac-crac, l'amour et le

bonheur de la famille nombreuse, ce n'est pas pour demain... espèce en voie de disparition depuis que Edith Piaf (raciste, va!) a totalement découragé les

candidats avec son fameux:"Non, Johnny, tu n'es pas un ange!"

Leurs seuls avantages, c'est qu'arrivés sur la planète, ils sont chez eux partout:

A la mer pour sainte Marie,

A la Grande pour sainte Foy (que personne ne connaît),

A la plage pour Saint Trop qu'on ne connaît pas davantage,

A l’Enfant-Jésus pour Sainte Thérèse qui choure les roses la nuit pour les lancer

le lendemain à ses fans.

 

De toutes manières, il faudra bien qu'un jour ou l'autre,

les saints prennent bien leur courage à deux mains.

HISTOIRES D'EN BAS

 

 

PREFACE

 

On a du vocabulaire.

On n'a pas forcément de la conversation.

On n'a pas obligatoirement quelque chose à dire.

On peut avoir aussi

du cholestérol, des verrues plantaires,

perdu au loto, la vaisselle à faire,

L'un n empêche pas l'autre.

 

On aura toujours

bien mérité de la patrie,

du fil à retordre,

filé à l'anglaise un mauvais coton,

tort ou raison.

 

On a du vocabulaire.

On n'a pas de souci à se faire.

 

 

C'était durant l'un de ces longs entractes du dernier Festival de Bayrouth; on y

donnait, on y venait comme chaque année la grande et crémeuse "chevauchée des

Vachkyries" dans le cadre étriqué de la tétralogie en quatre volets de son illustre

et anonyme compositeur.

Cette année-là, les bombardements, comme les mauvais élèves, redoublèrent et

ce, malgré la haute présidence de S.A.S., le grand Comte de

Pleybenoziou/Landivisiau et de Madame, née Armandine Lafosse, profonde

admiratrice de son illustre époux, amatrice de tennis et de tauromachie. Pour cette

raison, elle aurait préféré entendre l'air de "Carmen", mais là, non vraiment là, ce

n'était pas possible, d'ailleurs les arènes de Beyrouth avaient été rasées après la

guerre. L'autre grand comte de mari lui avait dit avant de partir:"Mandine" (il

l'appelait Mandine... allez donc savoir...)"ne me bousille pas ma carrière!".

"Ferme-la, boucle-la,tais-toi!" lui avait-elle répondu. Se furent ses dernières

paroles pour lui; en effet, quelques secondes plus tard, juste à la fm du deuxième

acte, il mourut d'une balle qui n'était pas perdue pour tout le monde.

 

Femme forte comme toutes les Lafosse,, elle se concentra alors totalement sur ce qui se passait

dans la fosse d'orchestre, des conversations intimes imperceptibles, à jamais

perdues si la fameuse petite boîte noire n'avait été retrouvée.

Une amorce d'idylle était en train de naître entre la troisième flûte à gauche après

le virage et le deuxième cor de rang; Après l'air des bijoux, il lui déclara tout

essoufflé:"Flûte, je suis enchanté!" Rusée, mais nonobstant refusant d'être

intubée, celle-ci ne put s"empêcher de déclamer:" Cor, c'est le pied!" Une idylle

était née ».

Sans concertation, mais d'un commun accord, le cor s"ébranla et la flûte entonna:

"Quittons la fosse,

On monte sur scène,

On va voir le chef,

Je 1ui en fais une,

Tu lui souffles dans les bronches

Et on part faire du jazz sur la côte".

 

L'opéra fut foutu.

Le public tout fou, sortit en furie,

et piétina la veuve que cela arrangeait bien,

car avec la mort subite de son mari,

elle ne savait vraiment pas comment rentrer.

 

*

 

 

Antoinette Garcin, veuve de Jean-Paul Garcin, née Belou, possédait un potager juste derrière l'Assemblée Nationale. Là, elle y cultivait des navets frais, des oranges toutes blanches et des carottes toutes rigolotes ; Tellement rigolotes qu'un bananier argentin qui croisait Boulevard Saint-Germain ne put s'empêcher de pousser un cri: " Mais, ce sont des bananes à manger à deux mains! " En effet, les rigolotes carottes étaient grosses comme des bananes. Le bananier claqua sa portière, descendit en marche, frappa à la porte de la Veuve Garcin: "Tiens, voilà 100 sacs. Tu prends ça et tu me dis comment ça pousse. Mais surtout pas de vagues." Le malin bananier, Boulevard Saint-Germain, n'y allait pas par quatre chemins. La Veuve Garcin était décontenancée. " Mes carottes rigolotes, oui. Mais, mes navets sont aussi à manger, aujourd'hui, à deux mains. Mes oranges fraîches ne sont pas pressées, mais elles n'attendront pas le lendemain, je trouve cela quelque peu mesquin." Le Père Belou, père d'Antoinette Garcin, née Belou, Maire de Saint Raymond de Sauveterre en Guyenne et tout à la fois réputé député à l'Assemblée Nationale juste derrière, passait par là ; il s'était garé en double file tout à côté du bananier. Il frappa à la porte de la veuve Garcin ( ça va faire deux fois ). " Quid ? Que passa? Was ist los ?" ( le Père Belou était énarque, linguiste et taxidermiste) "Les carottes, oui, mais qu'il t'embarque aussi tes oranges et tes navets !... et Vogue la galère !" Après de longues et houleuses tractations, comme celles du Palais Bourbon, l'Argentin tangua mais se décida. La proposition l'allécha: -100 sacs d'oranges -100 sacs de navets -100 sacs de carottes, Ça faisait deux cents sacs de trop. Car les douanes argentines sont réglo et ne font pas de cadeaux. Il prit ses 100 sacs d'oranges. Il laissa ses cent sacs, convaincu d'avoir fait malgré tout une bonne affaire. La Veuve Garcin était heureuse. Le Père Belou demeure cardiaque. Quant à l'Argentin, il vient de se prendre un PV de 100 sacs pour mauvaise conduite en état de nuire. Aux dernières nouvelles, il aurait atterri dans une maison de retraite de Normandie. Il récupérerait le même lit que jadis feu la Mère Denis. Cargo au long cours et malgré ses nombreuses aventures, il n'est même pas parvenu à devenir une Vedette à la in de sa vie.

 

 

 

Marguerite Duras

 

Décidément, elle aussi, elle souhaitait se retirer dans un couvent.

Pour écrire son dernier roman

Elle l'avait promis:

 

"Oui, juré, sur la tête de mes amis, ce sera le dernier."

 

Évidemment, chacun voulait l'aider 1

Après quo~ elle avait préféré se retirer à Latché dans la propriété de Mitterrand, bien que -à sa retraite méritée, lui avait confié: " Ecrire, de toutes les manières, moi, je n"ai plus le temps, Simone, (il l'a confondait

régulièrement avec la Beauvoir qui était morte depuis longtemps).

Fini le temps et l'argent des romans.

Il faut que je vaille au grain.

Sinon je vais tomber sur la paille.

Je vous prêterais bien ma maison,

Mais pour toutes ces raisons,

cette année, je la mets en location.

 

Allez voir le curé le Latché,

de la part de Mitterrand,

lui, il vous trouvera un couvent"

 

Que s'est-il passé depuis lors à Latché?

Qu'a bien dit Monsieur le Curé?

 

De couvent. .. nenni ,

De roman... rien !

 

Merci, Monsieur le Président.

 

 *

 

J'ai le plaisir de vous annoncer

le décès

de la Grande duchesse de l'Ongle incarné

A la clinique Saint-Stéphane des Petits Pieds de Jésus

Le papa se porte bien et pèse 2345 grammes KHZ

Merci de votre attention et encore bravo.

 

J'ai le plaisir de vous faire part

de la naissance

de l'Abbé Pierre

qui

contrairement à ce que l'on croit

ne roule pas

et n'amasse pas

la mousse

( c'est pourtant pas l'envie qui lui manque)

 

Son souhait le plus cher est de faire connaissance

de la grande Duchesse.

Hélas, hélas, hélas!

la Grande Duchesse ne mange pas de ce pain là

si ce n'est des pissenlits par la racine.

L'abbé Pierre pèse luis aussi 2345 grammes.

Mais, attention!

TTC!

 

 

Personnalités

 

Madame de Haute-Cloque

a

le jour de sa première communion

tenu la dragée basse

aux grassouillets baronnets

qui se croyaient de la haute

et qui sont pourtant tombés si bas.

 

Madame de Haute-Cloque a du caractère

et toujours envie d'être maman.

 

Churchill avait du caractère

Il ne s'est jamais laissé faire

Gaston Defferre avait du caractère

Il ne s'est jamais laissé faire

Churchill est mort

Defferre aussi ...

 

Mais là-bas en Angleterre,

la dame de fer ne s'appellera jamais

Edmonde Charles-Roux,

la place est déjà prise

Et pourtant dans son pays,

cette couleur est de rigueur.

 

*

 

C'est décidé et confirmé On le savait depuis longtemps

Dorénavant

Danielle Mitterrand

Préfère Auchan. Navrant

Pour la générale de Haute-Cloque,

Épouse Leclerc

Qui a choisi

Le Carrefour

Des Régions

Pour déclarer à Paris : " Pour capitale qu'elle soit,

Cette décision ne me fera pas changer d'avis.

Libérer Paris, Oui.

Les prix

Aussi.

Comment pouvoir aimer la vie aux champs?

Je ne suis pas une sous-préfète."

A l'issue d'une brève cérémonie civile et militaire Où -

outre le Grand rabbin des Flandres ­

On reconnaissait malgré l'épais brouillard

Qui recouvrait la capitale -

La quasi totalité du corps enseignant

Du XXème arrondissement.

Madame la Maréchale

Qui attend

Dorénavant son vingt-huitième enfant,

S'est vu remettre

Des mains

De madame Mitterrand

Un chèque de 10.000 F

( qu'elle avait emprunté,

C'est bien normal,

Au vieux Michel Debré ).

" Sans rancoeur et en vitesse,

La Générale,

Je suis pressée,

J'ai des courses à faire".

 

La générale, transportée par l'émotion,

la passion et la résurrection,

interrompit alors

sa grossesse.

 

Tout le monde se tut.

On entendit alors des sanglots longs,

Ceux des violons

De la fanfare départementale.

 

La générale monta dans son taxi.

Rentra chez elle.

Se contenta d'un verre de lait.

S'étendit.

S'assoupit.

Et mourut.

EN BREF

 

En mission commandée au Tchad en 1985,

Emile Dubois, chasseur de lions,

puis pilote de chasse, d'élite,

a été décoré

par le ministre des armées

pour avoir frappé en plein dans le mil

 

Monsieur le ministre de la Coopération, chargé des affaires africaines,

a fait annuler cette distinction.

 

*

 

Fabienne est partie pour toujours et pour Paris.

Elle va faire du ski nautique.

Eric est parti dans la Vienne pour rejoindre Monique.I

Il n'existe aucun lien entre ces personnes.

C'est pourquoi que ce soit ou chez l'un ou chez l'autre,

personne ne répond au téléphone.

 

*

 

Par ordre de S.A.R. la Reine Mère d'Angleterre,

93 ans, sans toutes ses dents,

Sur proposition de Sir Douglas Mac'Intosh,

Commandeur de l'ordre international et régional des amputés de la marine

marchande, l'importation des bas à varices en provenance de Malte devra faire

l'objet d'une quarantaine, effectuée par les services vétérinaires de sa

Désagréable et Détestable Majesté.

 

*

 

Les bas à varices seront placés un par un ( femelles d'un côté, mâles de l'autre)

sur des tabourets de bambou et devront être impitoyablement abattus d'un coup

de pistolet dans le métatarse dès les premiers signes de fatigue.

Au cas où (on peut toujours rêver), la quarantaine arriverait à son terme, les bas

à varices pourraient être artificiellement inséminés, voire acheminés dans les

prairies du Middlesex.

Bien entendu, chaque bas à varice peut se faire accompagner de la personne de

son choix.

Cela lui fera une belle jambe.

 

 

 *

 

 

Pas de porte à vendre

Permis de conduire

rai eu le mien à la quatrième fois,

Je n'achète rien,

Je n'ai rien à vendre (ni à perdre, d'ailleurs) Et qui plus zeste, je ne vous permets pas .

Je ne me fais pas acheter, Monsieur, Je ne suis pas un vendu Vous pouvez prendre la prlte, car elle n'est pas à vendre.

C'est tout à fait permis

 

*

il ne l'a pas volé! Alors foutez lui la paix

(SOS-Racisme) Si Madame la Baronne,

mère de Monsieur le Marquis,

Grand-mère de Paris

et afficionada de corridas,

soeur de lait de Monsieur Roland Petit

avait soupçonné que son illustre époux,

le Baron Edmond de Valmy de La Varis-Sayles,

ce grand aristogratte, se soit,

lors de son dernier voyage en Auvergne

chez Monsieur Giscard Distant,

toujours et partout présent"

chopé d’exécrables...bestioles...

Elle aurait

sans fleurs ni trompettes,

sans tambours ni couronnes,

sans foie qu'elle a malade ni moi,

demandé le divorce,

illico, socialo, presto.

 

Quant à ce baron très bon,

il avait ouï dire par Anaymone,

 

que Madame le bonne baronne,

son épouse et néanmoins mère de 26 garçons

 

(6 légitimes,

10 illégos,

10 mongolos)

 

s'était fait,

 

sans dessus-dessous culbuter

 

sans beurre ni peur de rigueur.

 

Madame la Baronne savait que son mari

ne l'avait pas bien senti.

 

C'est alors que,

 

comme par un indicible pressentiment,

 

d'un geste magnanime comme il sied seul aux aristocrates,

 

d'un coup de banche,

 

elle remonta sa couette jusqu'aux oreilles,

 

lnspira,

 

expira, soupira, cracha 7 fois sa langue dans sa bouche

 

réfléchit et enfin ce discours écrivit:

 

"Monsieur le Consul Général (...) »

 

Arrivée en retard à la mi-temps,la Baronne souffla dans le baron et s'endormit.

 

 

Ah la la... 

 

Avec toute cette canicule l'hydre est toute déshydratée.

En attendant, elle ne sait plus quelle tête faire et ou en donner.

 

Marie Curie ne supportait

ni les potages ni les voyages

ce qui n'a rien à voir avec son âge.

Lorsque son dernier roman fut sorti,

"Les épices de Marie Curie",

Monsieur Jacques Ducros,

épicier en gros,

l'invite aux Indes …............................................

….................................................................

….................................................................

 

......??????????????????? ….......................................

Non, c'est vraiment trop mauvais.. .

ça va se terminer en queue de poisson .

Ça aurait pu être drôle .

Curie, curry, les Indes .

Mais apparemment les trois ingrédients ne vont pas bien ensemble.

 

*

 

Publicité

 

Pour dix coupons-réponse découpés sur l'emballage du nouveau Pampers super­

absorbant,

vous recevrez l'édition de poche du dernier LE CLEZIO, " Le livre des fuites",

son dernier roman.

 

*

 

Les Chinois de Paris ne rient pas tous les jours Il paraîtrait que depuis la guerre du Kippour la police voit rouge quand sur la voie publique ils se mettent à rire jaune.

Il n'y a quand même pas de quoi en faire une jaunisse ou avoir des idées noires De Gaulle est sorti de la vie

comme un vieillard en sort.

D'autres en sortent par la grande porte.

Mittérand n'en finit pas de sortir car il aimerait bien rentrer dans l''histoire.

Je suis sorti de mon bain tout trempé.

Personne n'en fait une tartine.

 

*

 

On aurait pu croire que la grenouille croasse Mais comme elle voulut absolument se faire plus grosse qu'elle ne fut, elle se mit à beugler désespérément Le bœuf se demanda s'il ne devait pas se mettre à nager. Il y a des gens qui font tout ce qu'ils veulent. Il y en a d'autres qui sont au désespoir.

 

Banlieue

 

Tous les jours 24 heures sur 24,

Vous avez rendez-vous dans la rue sur l'avenue sur la place

dans le square

à Nanterre,

Villejuif,

Ivry,

Antony,

Vitry,

 

avec

Youri Gagarine,

Pablo Neruda,

Salvador Allende,

Pierre Vaillant-Couturier,

Waldeck-Rochet (c'est qui déjà?),

Leon Blum, Maurice Thorez ;

 

Profitez-en, car ils n'ont pas beaucoup de descendants et n'en ont plus pour bien longtemps.

 

*

Première guerre du golfe

 

 

Au Koweït, les soldats de Sadam Hussein ont mangé tous les animaux du zoo.

Ils ont pris douze français en otage Pourtant bien goulus, ils n'en ont pas voulu.

A croire qu'entre un kangourou australien et un bon français moyen c'est bien le dernier qui ne vaut, mais alors, absolument rien.

 

 

Madame est servie

 

Elle est même bien servie.

 

Madonna donne dans la choucroute.

Elle a donné sa culotte au charcutier

son dentier à Madame le teinturier

 

Madame n'a jamais rien donné à Madonna

Madonna n'a Jamais rien donné au fils du charcutier

qui est pour tant

lui-aussi

bien servi avec Madame

 

"Qui a quelque chose à se reprocher?"

demanda le charcutier:

 

A ces paroles terribles,

Madame,

Madonna

le fils du charcutier,

le teinturier

et le fils du teinturier

(il venait de rentrer)

baissèrent le nez.

 

 

Au nom de ses romans, Madame est morte....

 

"Est-ce toi, 0 Marguerite, réponds, réponds, réponds vite !"

Non! Pas toi la Duras! Toi, tu t'es éteinte dans ta iksième année.

 

Tes lumières se sont tues.

Tu pourtant', on ne t'avait jamais perdu.

Jamais nous laisser la vie tranquille tu n'as pu.

 

Sur tes poches éthylisées, accumulées au cours de SO années,

Tes yeux verts nous donnaient souvent à penser que tu aurais mieux fait de

passer des journées entières dans les arbres ou de rester jusqu'à dix heures et

demie du soir en été avec Monsieur Andesmas.

 

Pou nous, rien que pour nous, tu avais choisi de faire partie du chœur des

parleuses.

Au fil des ans, tu avais fini par devenir soliste.

 

Et puis un jour, un homme est venu te voir.

Tous deux, l'amant et toi, vous êtes allés déambuler vers les viaducs de Seine et

Oise.

 

Comme tu l'écris,

Un accident dans ta vie...

Avec lui, tu as posé dans le square tes manuscrits.

 

Tes doigts, pour une fois détendus

t'ont rendu pour une fois la main négative.

 

Non, ne crois pas, Marguerite, qu'il s'agissait pour nous d'une si longue

absence...

Sereins, nous savions qu'un jour ou l'autre la maladie de la mort t'emporterait.

 

Avec sa faux acérée, l'homme assis dans le couloir depuis 50 ans finirait bien

par rogner les p ages numérotées de tes Waterman en laque du Vietnam.

 

Les impudents que nous sommes ne pourront t'oublier.

Tous tes mots, il a bien fallu,

Un jour ou l'autre

Les prononcer.

Moderato mais pas toujours cantabile.

 

Et maintenant, tu nous laisses là,

Mon amour,

Hiroshima des arts et des lettres,

 

Ne crains rien, tu resteras à jamais gravée dans nos mémoires,

Aïe,

Mais là-bas, à Saïgon,

Ils doivent bien se demander

Pour qui sonne la gong?

 

Ouf!

 

 

Messages

 

 

Nous embarquons actuellement les passagers munis de la lettre Q.

Nous débarquons par la même occasion les passagers de la lettre A à la lettre Z,

sans Q ni vergogne.

 

Les passagers à destination de Saint-Quentin en Yvelines sont priés pour des

raisons totalement dépendantes de notre volonté de se présenter au guichet afin

d'être acheminés où ils veulent par des moyens détournés.

 

 

Mélomane

 

 

Après dix ans de mauvais concerts,

le pianiste a été mis sur la touche.

La touche

sous le poid des doigts et des années

a pris la mouche.

 

Elle a posé un préavis de grève

La tournée du pianiste

a été

annulée.

La touche

a lâché la mouche

les concerts ont repris du poil de la bête

qui n'en a pourtant pas beaucoup.

 

Le pianiste a repris une autre mouche

qui -lors du dernier concert-

s'est posée sur la touche.

 

Il jura là,

mais un peu tard (il n'était que trois heures moins le quart)

qu'on ne l'y reprendrait plus.

 

 

 

 

 

Nouvelles brèves

 

Indiscrétion

 

Tempêtes et orages au Palais Rohan :

Attendant apparemment un quelconque événement, Madame la Mairesse, épouse de Monsieur le Maire,

divorcé, remarié, Maire, Président, Secrétaire Général et Grand chancelier à ses heures ne tartinerait plus les biscottes de son illustre époux.

 

Religion

 

On a pu remarquer à la Foire de Bordeaux de nombreuses personnalités du monde apostolique et ecclésiastique: Monsieur le Curé Doyen d'Andernos et Madame, accompagné du Grand Rabbin malin chaud lapin de Villeneuve sur Lot ont longuement visité le stand des trayeuses électriques Alfa Laval. Des négociations sont actuellement en cours et devraient aboutir dans les délais les plus courts. Le Grand Immam de la Mosquée Sainte-Marie des Grands Hommes, souffrant le martyre, a crié, crié, crié pour que sa femme revienne.

 

Environnement

 

"Les défections canines en milieu urbain" vont faire l'objet d'un colloque qui se déroulera début

2016 à la Patinoire de Bordeaux.

En provenance de Sarajevo, le Maire confie à un grand quotidien local:" Nous avons réussi à l'emporter sur plusieurs métropoles, car les

excréments canins hors cœur de ville, en particulier sur les voies des quartiers périphériques, tant par leur quantité que par leur qualité nutritive, ont fait l'unanimité des personnalités scientifiques."

 

Ce colloque sera accompagné d'une grande exposition au CAPC Musée:" Bordeaux, saleté et quartiers :

hier, aujourd’hui et demain".

 

Toujours lui 

 

De retour d"un voyage au Kenya, Valéry Giscard d'Estaing a déclaré que dès son élection à la présidence (il n'a pas précisé laquelle), il ferait interdire les publicités de poudres détergentes dans les quartiers à hauts risques et devant les foyers d'infection et d'immigrés. En effet, selon lui, "Enzimes, vizirettes ou pas, devoir laver plus blanc pour ces nations hautes en couleur, cela ne peut les amener qu"à broyer du noir", et cela, il y en a d'autres qui s'en chargent.

 

Monsieur le Président d'Honneur du Parti Droite de Droite, en vacances dans le Massif du Mont-Blanc, n'a toujours pas porté plainte.

 

La route des Flandres

 

Ce n'est pas la peine, cette année que le Belge Van Komjtetepoos se démène comme un nègre pour remporter le Tour des Flandres, puisque - pour des raisons budgétaires de l'Etat divisé ainsi que pour les dégradations causées aux eaux wallonnes usées dans les lotissements et appartements flamands, le gouvernement du Brabant octroie comme premier prix un aller simple et sans espoir de retour, SNCF belge, dans la forêt des Ardennes.

 

Il est évident que si le gagnant s'avérait être un Flamand, le gouvernement wallon attribuerait immédiatement à celui-ci un ticket aller ET retour Ardennes-Flandres ( ville à déterminer, à l'entière et bienvenue discrétion de l'intéressé ).

 

Conscients du problème, les deux gouvernements devraient se rencontrer après les traditionnelles fêtes de Sainte-Gudule de Courtrai (Cortrikj), si l'état des deux dirigeants le permet, afin de solutionner ce dilemme qui empoisonne la coexistence pacifique entre ces deux tribus.

 

On peut aujourd'hui prévoir qu'un tiers désigné par le Conseil de Sécurité de l'ONU sera entendu. Sera également présent, le futur gagnant, à la demande expresse du ministre belge de l'environnement qui souhaite mettre un terme à toutes ces querelles d'allemands indignes du peuple belge et qui indirectement salissent l'image de Son Altesse le Souverain.

 

D'après le correspondant du correspondant flamand à Moscou, " Les dernières nouvelles de la tourbière flamande ", le russe Gaston Kartoffelevitch aurait donné son accord pour remporter cette dure épreuve. Le premier prix serait alors le légendaire voyage en Sibérie, ce qui réglerait qui plus est -le problème du voyage retour, les tickets pour celui-ci par Transsibérien ou tout autre moyen n'étant toujours pas revenus de chez l'imprimeur.

 

 

Vos papiers

 

A ces mots, sueurs froides dans le dos...

 

Terrorisé.

 

Une fois la peur passée,

Mieux valut les approvisionner

Je pensais aux filtres à café,

Jetés sur la voie publique,

tous les vieux recyclés

Les à-cigarettes,

partis en fumée, les emprunts russes périmés, les pour la retraite conservés, les grands brûlés des autodafés, les blancs de page angoissants ,

Les collés, les mâchés, les rayés...

Familiarisés...!

Les fleurs de murs de la salle à manger, Les bons pour la Pléiade, es brouillons au panier,

Ceux qui feront toujours couler l'encre et qui deviennent tout noircis,

ceux qui ne s'en ressortiront pas tout blancs

 

 

 

Remerciements

 

Cet ouvrage aurait pu voir le jour grâce à la collaboration régulière :

 

- de la Lyonnaise des eaux minérales de Vichy

- de l'ambassade de la République Népotique, Démocratique et Populaire du Congo

- de Monsieur le Ministre du Travail, avec l'assentiment de Madame l'ex-sous­

secrétaire d'Etat au Temps Libre

-du garage Dunlop de Jérusalem

-des Notre-Dames de tous les pays

- de la Régie des Transports publics de Basse Sologne

- de tous les saints et les anges du Périgord, de France et de Navarre

- de l'épouse du directeur de la Caisse d'Epargne de la République du Saint-Marin

- Des établissements Black and Decker de Oagadougou

 

Quant à vous, Messieurs Desproges, Pessoa, Devos, Salvinio, Le Clezio,

Ce n'est pas la peine de vous cacher entre les lignes, ni de vous barricader

dans ma cartouche internationale waterproof, Je vous ai reconnu, mais je ne vous tirerai pas dessus.